DIY

Mon premier tissage mural contemporain {DIY}

diy tissage mural décoration

Aujourd’hui, je suis assez fière de vous montrer mon tout premier tissage mural. Après avoir hésité à me lancer, j’ai fini par me laisser tenter par cette activité créative et je suis contente de l’avoir fait car c’est vraiment sympa !
J’ai découvert il y a déjà un moment les créations de Morganours et plus récemment celles de Julie Weaves. Je trouvais ces tissages jolis mais sans avoir vraiment envie d’essayer, et puis finalement quand La Fourmi Créative m’a proposé de m’envoyer le matériel pour en faire un, c’était l’occasion de me lancer dans quelque chose de nouveau. J’ai donc regardé des tutos sur internet pour apprendre à me servir de mon métier à tisser ; je vous recommande notamment la vidéo de La Petite Epicerie. Et j’ai lu les articles de Morganours et Nelly Glassmann. Forte de ces conseils avisés, j’ai franchi le pas !

Côté matériel, j’ai utilisé :
– un métier à tisser, fourni avec des navettes (Artemio, chez La Fourmi Créative)
– des aiguilles à laine (Phildar)
– une baguette en bois pour servir de support (Artemio, chez La Fourmi Créative)
– du fil de coton fin pour monter la chaîne sur le métier à tisser
– et de la laine de différentes couleurs et tailles

Une fois décidée à faire une première création, j’ai eu l’envie d’acheter plein de laine pour avoir des couleurs variées, pouvoir jouer sur les contrastes, et aussi des épaisseurs différentes pour créer des effets de textures.
Pour commencer, j’ai choisi 2 modèles chez la Fourmi Créative : une laine Rico Design rose poudré assez fine et une laine Artemio gris souris, épaisse au style « fluffy ». Ensuite j’ai complété ma « collection » en allant chez Phildar, mais aussi chez Mondial Tissus et Zeeman. J’ai trouvé plein de pelotes super jolies, avec des fils métallisés, un effet « peluche », bref de quoi satisfaire mes envies et faire des créations originales.

Pour ce premier tissage, j’ai bien suivi les tuto montrant comment placer le fil pour monter la chaîne sur le métier à tisser. Quand on ne l’a jamais fait ce n’est pas si évident que ça, surtout avec un métier à tisser comme celui-ci, muni d’une barre centrale avec des encoches dans lesquelles passer le fil. Une fois le fil de chaîne installé, j’ai pu commencer le tissage, en choisissant différentes laines que j’ai alternées pour varier les effets.

diy tissage mural matériel

diy tissage mural fil

diy tissage mural rose

Pour bien aligner la laine, j’ai utilisé la barre centrale en bois du métier à tisser, ainsi qu’un peigne pour bien serrer les rangées de laine.

diy tissage mural bleu

J’aime beaucoup cette grosse laine qui donne un effet « fluffy », vaporeux, et du relief au tissage.

diy tissage mural gris

J’ai choisi de ne pas faire des lignes entières de laine, mais de casser les lignes, en mélangeant les laines, une plus fine et une plus épaisse, avec des couleurs contrastées. Je trouve le résultat plus original.

diy tissage mural saumon

J’ai ajouté aussi de la laine Phildar « Phil Flocon » qui porte bien son nom car elle est très vaporeuse, un peu comme de la barbe à papa ! Je n’ai pas tendu la laine pour donner du relief.

diy tissage mural mauve

Pour finir le bas du tissage, je n’avais pas envie de faire des franges en laine nouée, ce que l’on voit le plus souvent Alors j’ai utilisé une autre laine Phildar « Phil Nounours », qui forme elle-même des petites franges, ce qui permet de dissimuler les nœuds que l’on fait ensuite avec le fil de chaîne. Cela m’a permis de faire une jolie bordure pour le bas du tissage et j’aime beaucoup cette finition.

diy tissage mural franges

diy tissage mural bordure

Pour bien finir également le haut du tissage, j’ai un peu modifié mon tissage initial en mélangeant les 2 premières laines, pour que ça soit moins linéaire. Et j’ai ajouté des rangées de laine « flocon ».

diy tissage mural fluffy

Voilà le tissage terminé, avec toutes ces jolies couleurs et ces effets de matières que j’aime beaucoup :

diy tissage mural métier à tisser

Pour les finitions, il faut ensuite défaire le fil de chaîne en bas, en le sortant des encoches du métier à tisser. Puis couper les boucles et nouer les 2 parties en faisant un double nœud (ils sont cachés sous ma laine à frange). C’est un peu fastidieux mais important pour que le tissage ne se défasse pas.

diy tissage mural bordure

diy tissage mural noeuds

Ensuite on détache également les boucles du haut, on glisse une baguette en bois qui servira de support, puis on coupe chaque boucle et on  noue là aussi les fils.
Enfin, on s’occupe des morceaux de laine qui dépassent : on les rentre au verso du tissage, en faisant passer les bouts de laine dans le fil de chaîne pour qu’il soit maintenu et ne se défasse pas.

diy tissage mural support

diy tissage mural finitions

Et voilà le résultat final : j’en suis ravie ! Et ça m’a donné envie de recommencer pour essayer de nouvelles associations de couleurs et d’autres techniques de tissage un peu plus élaborées. Je vais donc retourner voir des tutos pour apprendre d’autres façons de tisser et varier les effets.

diy tissage mural décoration

Merci à La Fourmi Créative pour le matériel. Et comme j’ai récemment rejoint sa Design Team pour la partie DIY, je vous proposerai d’autres idées créatives en partenariat avec ce site.

Et vous, avez-vous déjà essayer le tissage contemporain ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Leave a Response